.
 

Grosse MAJ du forum en prévision prochainement !

 :: Case départ :: Dossiers des personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Savannah Olsen -

avatar
Savannah Olsen
Personnage en cours de création !
Messages : 22
Date d'inscription : 04/02/2017
Age du personnage : 16 ans
Sexe du personnage : C'est une fille, félicitation !
Dragons possédés : Sand Wraith de couleur sable clair - 25 ans - Mirage.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Fév - 4:12
Savannah Olsen



Identité

Prénom(s) : Savannah
Nom(s) : Olsen
Age et date
de naissance :
16 ans, le 04/02/2001.

Statut : Célibataire
Occupation : Élève à l'académie de dressage des dragons

Groupe : Vashjbeleg
Rang :Dragonnier

Dragon (1) : Sand Wraith de 25 ans: Mirage.



Histoire

On ne se séparera jamais, toi et moi.

Là où tu es née, les gens sont frileux quand ils parlent des dragons. Là d'où tu viens, bien qu'ils ne leur font pas de mal, les gens n'aiment pas tellement ces créatures. Elles sont belles et majestueuses, d'accord, mais elles cassent tout, passent leur temps à faire des bêtises et certains sont parfois pires que des enfants ! Une vraie plaie à vivre au quotidien. Tu viens d'une grande ville, au cœur de l'Amérique : Dallas, et ce n'est peut-être pas le meilleur endroit pour des bêtes aussi grosses et imposantes, effectivement...

Les hommes ont appris à vivre avec les dragons depuis le temps des vikings. D'autres civilisations vivaient avec depuis bien longtemps déjà, mais l'histoire parle beaucoup plus souvent de la guerre menée par ce peuple en particulier, et de la paix qui s'en suivi grâce a un jeune vikings. A l'école, c'est quelque chose qu'on vous apprend en histoire. Pourtant, avec le temps, c'est une histoire -comme bien d'autres- qui fut déformée par-ci par là. Oh, pas de grand-chose tu diras. Après tout, toutes les légendes autour de cet homme se ressemble. Le principal est qu'il reste un héros à tes yeux, pas vrai?

Tu aimes ça, toi, l'aventure, le danger, les découvertes, les histoires héroïques avec de grandes batailles qui finissent bien. Tu te souviens que, quand tu étais petite, tes parents te disputaient souvent alors que tu essayais de monter sur le dos d'un terreur terrible... Pauvre bête ! Mais tu n'avais alors que quatre ans... Difficile de comprendre ce qui est bien ou mal à cet âge là.

C'est à l'âge de douze ans que tes parents décidèrent qu'il était temps de partir. Eux aussi aiment beaucoup les dragons, comme toi, ils aiment l'aventure et désirent en apprendre toujours plus à leur sujet. Avec une mère peintre et un père écrivain, ton chemin est quasiment tout tracé : Plus tard, tu deviendras une grande exploratrice du monde ! C'est souvent que ton père te le dit. A force, tu as fini par y prendre goût. Sur l'île où vous avez emménagé, ça ne fonctionne pas vraiment pareil qu'à Dallas. Déjà, l'école y est beaucoup plus cool. Non seulement tu peux apprendre pleins de choses sur l'histoire, les caractéristiques des dragons et les anciens peuples, mais en plus on t'apprend comment les dresser.

Tu sens bien que tes parents sont plus heureux ici aussi. La preuve, ils ne sont quasiment jamais à la maison : Ils parcourent l'archipel à la recherche d'inspiration pour leurs œuvres. Ici, tout le monde à son propre dragon. Voir plusieurs, même.

Mais ton histoire débute vraiment lorsque tu rencontras Mirage. Cette dragonne peureuse et inquiète au fond de sa caverne... La première fois que tu l'as vu, tu étais parti jouer avec tes amis dans la forêt et en voulant te cacher dans la dite grotte, tu la trouvais face à toi, te grognant dessus à pleines dents. Que faisait elle là, seule? Tu avais treize ans alors et impulsif que tu étais, tu n'as pas fait assez attention en t'approchant.

Elle te mordit l'avant-bras.

Evidemment, tu avais pris peur et tu t'enfuis en pleurant. Tu n'avais jamais vu un dragon aussi agressif...

Néanmoins, tu demeurais curieuse. Elle avait seulement eu peur de toi... N'importe quel animal sauvage en aurait fait autant. Tu avais mal mais, tu n'en avais parlé à personne pour ne pas inquiéter tes proches. Et aussi pour ne pas qu'on vienne la chasser. Les gens d'ici avaient beau adorer les dragons, il n'en restait pas moins qu'un dragon incontrôlable est un dragon dangereux après tout.

Mais tu ne voulais pas qu'on la fasse partir. Elle cachait quelque-chose derrière cette agressivité, tu avais bien reconnu sa race. Un Sand wraith, créatures fascinantes et plutôt sociables en temps normal, vivant sur les plages le plus souvent. Que faisait elle si loin de chez elle?  tu voulais absolument comprendre pourquoi et comment. Alors, tous les jours, après l'école, tu allais la voir. D'abord, tu la laissais t'observer de loin. Tu te mettais à l'entrée de la caverne et lui apportait à manger. Elle semblait tellement affamée... Ne sortait elle donc jamais de cette grotte? L'odeur que cette dernière dégageait témoignait sûrement que non.

Ce dragon était en train de mourir de faim, seul, dans sa grotte. Seul une petite source d'eau semblait la satisfaire pour survivre.

Pourquoi personne ne l'avait-il jamais remarqué? Depuis quand était elle là?

Semaines après semaines, tu passais plusieurs heures en sa compagnie, d'abord de loin, lui jetant du poisson et de la viande pour qu'elle mange. Puis, progressivement, tu faisais un pas de plus tous les jours. Oh, tu avais de quoi t'occuper jusqu'à la nuit, tu faisais tes devoirs, puis tu lisais les derniers chapitres que ton père écrivait pour ses nouvelles histoires sur ta tablette.

Et puis un jour... Timidement... La dragonne se leva pour s'approcher de toi. Faisant mine de ne pas l'avoir vu, tu continuais ta lecture sur l'écran tactile, ou du moins, faisais-tu assez semblant pour qu'elle te crois distraite.

Elle vint doucement renifler l'écran lumineux du bout du nez, avant de faire un nouveau pas vers toi pour renifler tes longs cheveux châtains. Quelle drôle de couleur pour une humaine, devait-elle se demander.

Mais le souffle du dragon te chatouilla le cou et tu ne pu t’empêcher de rire. D'un violent mouvement de recule, la dragonne te grogna dessus avant de refondre dans les ténèbres de sa grotte.

-Oh non ! Je suis désolée, vraiment, je ne voulais pas te faire peur... Lui dis-tu, sans pour autant plus de succès qu'elle ne revienne vers toi.

A ton tour, tu essayas de l'approcher. Doucement, un pas après l'autre... Mais lorsque sa limite arriva, la dragonne te lança un jet de flammes sablés tout près de toi. Étrangement, tu ne ressentis pas la moindre peur. Elle ne t'attaquait pas... Elle essayait juste de te prévenir ne pas approcher plus.

C'était trop tôt.

Rebroussant chemin, tu plias bagage et retourna chez toi. Il y avait beaucoup de progrès depuis la première fois que tu l'avais vu et qu'elle t'avait mordue. Tu avais encore la marque, d'ailleurs... Tu la cachais encore, instinctivement. Tu ne voulais pas qu'on la vois, mais à présent, ce n'était pas pour les mêmes raisons qu'au début. Enfin, si, tu ne voulais pas qu'on la fasse fuir bien sûr mais... C'était comme si cette morsure tissait un lien entre vous. Tu ne voulais plus qu'elle s'efface. Tu souhaitais juste la cacher aux yeux des autres pour l'instant.

Je sais que tu es souffrante...

Une chose était sûre, la dragonne cachait quelque-chose derrière elle, au fond de cette grotte sombre. Mais quelque chose te disait qu'elle te le montrerai bientôt. Il fallait juste être patiente... Vous aviez d'ailleurs, dès le lendemain repris vos échanges habituels. Un Bonjour, comment vas-tu aujourd'hui?, un grognement,... Et un sac nourriture. La différence, c'est que maintenant, tu pouvais te permettre de l'approcher assez pour lui donner son lot de poissons ou de viande quasiment dans la main...

Tu le sentais, vous étiez plus proches que jamais auparavant. Et tu savais que derrière ses grognements, il commençait à y avoir une certaine affection de son côté aussi.

C'est au bout de plus d'un mois que tu découvris enfin son secret. Naturellement, la dragonne était venue vers toi, un soir où tu lui rendais visite comme à ton habitude. C'était la première fois qu'elle venait d'elle-même t'attendre et te saluer près de la sortie de la caverne. D'un geste doux et attentif, tu lui avais alors présenté ta main... Main qu'elle renifla d'abord avec une certaine méfiance pendant quelques minutes.

Et puis d'un coup... La dragonne attrapa ta veste avec les dents pour te faire signe de la suivre. Heureuse, tu suivais donc d'un pas calme mais assurée, la bête jusqu'au fond de sa grotte. Tu avais enfin dépassée la limite qu'elle t'avait imposée dès le début. La ligne noire de sa récente mise en garde était encore visible.

Tu entrais dans la zone privée du dragon.

-Oh... Alors, c'est pour ça que tu ne voulais pas que j'approche, tout ce temps? Avais-tu murmurée doucement à la jeune dragonne.

Evidemment la prise de confiance envers le dragon dès le début ne venait pas seulement de ton inconscience d'adolescente. Tu savais pertinemment que les Sand wraiths n'étaient pas des créatures dangereuses ni indomptables. En temps normal, le dragon serait sûrement venu vers toi avec plus de facilité.

Alors, que quelques temps plus tôt tu doutais de faire le bon choix en essayant de sociabiliser l'animal seule, à présent tu te félicitais. La dragonne ne s'en serait certainement pas remise si plusieurs personnes étaient venus la voir... Et s'ils avaient essayé de la faire sortir de force d'ici, ou encore de la séparer de cet endroit, si cher à son cœur. Elle aurait simplement paniqué et serait certainement devenue violente, comme la première fois où elle t'avait rencontré et que tu t'étais approché trop vite.

A présent, tu comprenais.

Ta souffrance est mienne.

T'agenouillant tu eus comme une sorte d'empathie soudaine. Devant toi, des œufs en très mauvais états. Ta dragonne avait donné naissance à quatre magnifiques œufs. Mais... Ces œufs n'avaient pas survécus. Aucune chaleur ne se dégageait d'eux, aucun signe de vie non plus... Depuis combien de temps, était elle là, à attendre leur éclosion? Plongeant ton regard émeraude dans les iris noires de la créature que tu considérais déjà comme ta moitié, tu y lus qu'elle savait. Depuis tout ce temps, la dragonne savait que ses bébés ne verraient jamais le jour. Grimaçant de douleur, tu plongeais sur la dragonne, l'encerclant de tes bras fins, laissant ta douleur s'exprimer en larmes.

Elle ne te repoussa pas. A contraire, elle poussait un gémissement et repliait ses ailes sur toi.

Quelque chose venait de se produire. Un lien fort venait d'être tissée.

Mais l'histoire ne s'arrête toujours pas là.

Il paraît que l'on peut sentir quand notre moitié est en danger, même si elle est à l'autre bout du monde !

Ta dragonne devenait de plus en plus proche de toi, pour ton plus grand bonheur. Tu avais même commencé à en parler à tes parents. Cela faisait maintenant trois mois que vous vous connaissiez et la dragonne commençait doucement à se rapprocher de la sortie de la grotte. Tu étais très fière d'elle. Elle avait beaucoup souffert, seule dans sa grotte pendant longtemps... Trop longtemps... La voilà qui, à présent commençait à reprendre goût à la vie, elle reprenait un peu de poids et était plus vivante qu'avant auprès de toi. Tes parents, conciliants, te laissaient la voir de plus en plus tard et parfois même, tu avais l'autorisation de dormir avec elle. Ils t'avaient proposé de la ramener à la maison mais, hélas, elle n'était pas prête pour ça encore.

Tu ne t'en doutais pas encore à ce moment-là, mais les choses allaient bientôt changer aussi de ce côté-là. Votre lien n'allait pas tarder à devenir plus fort que jamais. Tu ne savais pas encore à quel point la dragonne tenait à toi. Et à quel point tu tenais à elle également.

Mais tu n'allais pas tarder à t'en rendre compte.

C'était un après-midi ordinaire sur Vashjbeleg. Il faisait beau et l'humeur propice aux jeux les plus fous. Avec l'un de tes amis, votre jeu favoris était d'entraîner son dragon à faire des saltos dans l'air. Un jeu dangereux. Sachant que tu étais très jeune alors. Lui avait trois ans de plus que toi il savait comment prendre le moins de risques possibles, mais toi... Toi tu ne savais pas et il était parfaitement inconscient de te proposer quelque chose d'aussi fou. Mais malgré son âge plus vieux et son bon sens de l'entraînement avec son dragon, il n'avait que seize ans, lui aussi était un enfant encore. Comment aurait-il pu avoir le moindre contrôle sur la situation?

Alors que son dragon commençait un nouveau salto, une idée que tout le monde qualifiera de stupide plus tard, te vint à l'esprit. Et si tu levais les mains en l'air? Comme dans les montagnes russes?

-Savannah? Savannah ! Non, ne me lâche pas ! Supplia le jeune homme, sentant que tes bras qui l'encerclaient un peu plus tôt glissaient pour le lâcher.

Trop tard.

Tu avais lâcher.

Ta frimousse joyeuse laissa place à une mine soudainement effrayée lorsque tu glissas du dos du dragon qui finissait sa roue. L'entendant grogner à son tour en te voyant tomber de la hauteur d'une falaise, tu te demandas l'espace d'une seconde pourquoi donc est-ce que tu voyais tes amis faces à toi? Ton cœur loupa un battement quand tu réalisais que tu tombais dans le vide.

Puis la chute. Le trou noir.
Plouf !

Ce que tu ne savais pas encore, c'était que ta dragonne avait tout vu. La forêt et la grotte où elle se cachait étant près de l'endroit où vous veniez voler régulièrement, elle t'observait depuis sa cachette derrière les rochers de cette dernière. Elle voyait tout de là où elle était. Sans vraiment s'éloigner de son repaire, elle pouvait garder un œil sur toi.

C'est en te réveillant que tu la vis. Elle te fit l'effet d'un mirage. Était-ce vraiment elle ou étais-tu morte après ta chute?

-Elle t'as sauvé la vie Savannah... Je suis tellement désolé, j'aurais dû être plus prudent... Marmonna le jeune garçon en te tenant dans ses bras alors que tu toussais pour faire sortir l'eau que tu avais avalée.
-Que... Que c'est-il passé?

Il t'expliqua. La chute, et le Sand Wraith qui avait accouru pour t'attraper en plein vol avant que vous ne tombiez toutes les deux dans l'eau : Ses ailes te protégeant du choc. La dragonne, très mécontente te souffla du sable à la figure. Un sable à la chaleur contrôlée, bien sûr. Te redressant soudainement, tu observais la dragonne, boudant dans son coin. Si elle avait pu te parler, elle t'aurait traitée d'idiote et d'inconsciente ! Bon sang Savannah, tu aurais pu mourir !

-Tu es sorti de ta grotte... Pour me sauver? Murmurais-tu alors, approchant une main pour la poser sur son museau.

C'est à ce moment-là précis que tu eus le coup de foudre pour elle. Tu savais que si elle avait fait ça, c'était qu'elle tenait vraiment à toi. Elle avait quitter ses oeufs pour toi... Pour te sauver. Toute sa souffrance était bien loin à présent.

-Merci, Mirage. Dis-tu alors qu'elle te grognait doucement dessus quand tu l'encerclais de tes bras.

Mirage était prête à sortir de la caverne pour de bon. Depuis l'incident, la dragonne ne te lâchait plus. Parfois, elle regardait la forêt tristement. Elle avait abandonnés ses bébés pour toi. Tu en étais parfaitement consciente et tu ne voulais pas qu'elle en souffre. Alors, un matin, tu avais acheté une jolie boite marron, que tu décorais en y dessinant un dragon dessus. Avec Mirage, tu t'étais rendu à pattes de nouveau dans la grotte pour aller y chercher ses œufs. Avec un grognement triste, elle s'allongeait sur le sol près de toi, te regardant mettre un par un, délicatement, les petites choses dans la dite boite. Tu lui souriais tendrement.

-Tout ira bien. Tu verras. Lui assuras-tu en lui caressant la tête.

Tu n'étais pourtant pas très assurée lors du transport des œufs vers la plage. Tu avais peur de la blesser d'avantages en exécutant la tradition de l'archipel. Cet endroit avait gardé des origines vikings, et lorsque quelqu'un mourrait, on brûlait son corps sur un bateau, au large. Déposant la petite boite sur une barque, tu y rajoutais quelques fleurs que tu avais cueilli en chemin.

Un dernier adieu.

Mirage embrasa le nouveau nid et tourna tristement la tête vers toi, afin de te faire comprendre que tu pouvais pousser le bateau au large. Ce que tu fis sur-le-champ.


A présent, tout ceci est loin derrière vous. Toutes ses épreuves vous auront tellement rapprocher que vous ne passez plus une minute sans l'autre désormais. Mirage est devenu très protectrice envers toi, un peu trop parfois peut-être. A seize ans, tu n'as pas beaucoup changer : Tu fais toujours autant de bêtises et tu te mes en danger très souvent, pour le plus grand malheur de Mirage qui est presque devenu une seconde maman pour toi.

Tes parents ont vite adopté Mirage aussi, connaissant son histoire, ils ont tout fait pour que la dragonne se sente à l'aise chez vous. Dorénavant, c'est avec elle que tu apprends comment dresser un dragon à l'école. Même si elle est parfois boudeuse -parce que plus vieille que toi, alors les ordres...- elle reste assez docile en général.

A vous deux, vous écrivez votre propre histoire maintenant. Vos aventures sont loin d'être finis !



Caractère
Savannah, c'est le genre à foncer dans la vie sans vraiment faire attention où elle met les pieds. C'est le genre à dire les choses comme elles viennent sans vraiment prendre gardes à ses paroles. Savannah, c'est la fille qui va sourire tout le temps, la joie pétillante dans ses grands yeux verts. Ouais, Savannah à tout pour être heureuse après tout.
C'est le genre qui va se mettre en danger régulièrement, aussi, au grand damn de Mirage, son dragon. Effectivement, elle ne fait pas trop attention à ce qui l'entoure... Pas très discrète non plus, elle foncera tête baissée un peu n'importe quand n'importe où.

D'ailleurs, vous remarquerez assez vite qu'elle dit ce qu'elle pense assez régulièrement. Même si ça ne plait pas. Le tact? Ca se mange? Non en vrai, elle essaiera de faire attention aussi souvent que possible, mais bon, parfois, ça lui échappera, simplement.
Non pas qu'elle veuille blesser, au contraire, Savannah est une personne aussi gentille que sympathique : Elle cherchera toujours à réconforter et à faire le bien autour d'elle dans la mesure du possible et de ses moyens.

Néanmoins, n'allez pas vous en prendre à ses proches et encore moins à Mirage. La jeune fille sait se montrer particulièrement rancunière quant à cette dernière. Et même si elle n'est pas très douée et que ses actes de violences se montreront parfois ridicules, elle fera tout pour vous pourrir la vie si vous vous obstinez.

Cependant, à moins d'un grave danger mortel, elle n'ira pas chercher d'aide. La jeune fille préfèrera se débrouiller seule avec ses problèmes. Et même si elle est assez émotive où qu'elle ne cache pas ce qu'elle ressens -la plupart du temps et dépendant d'avec qui-, elle ne se laissera pas marcher sur les pieds et se défendra du mieux qu'elle pourra.

Elle peut se montrer boudeuse quand on l'embête un peu trop, même si cela ne dure pas longtemps.
Aventurière née, Savannah adorera voyager, que ce soit sur le dos de Mirage où à patte, la jeune fille ne sera que rarement chez elle -tout comme ses parents- elle préférera partir à la rencontre de l'aventure et des découvertes que caches l'archipel.





Quelques info's physique
-Sur son bras droit se présente une morsure que Mirage lui a faite lors de leur première rencontre.



Ton dragon
Mirage se tient comme une mère face à Savannah (où tout autre enfant plus jeune qu'elle). Cette dragonne à une histoire tragique : La femelle a perdue ses petits alors même qu'ils n'avaient pas éclos, quelques années avant. C'est Savannah qui l'a trouvé dans une grotte, quand elle avait treize ans. Progressivement, les deux filles ont appris à se connaitre et à s'apprécier, même si leur première rencontre fut assez terrible. Trop enthousiaste, Savannah avait fait peur à la jeune dragonne alors perturbée et cette dernière l'a mordu au bras droit.

Gardant le secret jusqu'à ce que Mirage sorte enfin de sa cachette, après un deuil douloureux, Savannah et la dragonne ont développés un lien très spécial au travers des semaines qui les ont réunis. Mirage refuse désormais de se séparer de la jeune fille trop longtemps, et réciproquement.

Elle peut se montrer particulièrement agressive quand elle ne connait pas la personne qui s'adresse à elles, où quand on s'en prend à ceux qu'elle protège, notamment Savannah.

Fiche d'évolution du personnage




Savannah Olsen & Mirage

Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir : Tu es ma raison de vivre, ma plus grande force et mon plus doux soutient. Mais tu es aussi ma plus grande peur.

Savannah parle en :
#C44C51
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HTTYD || RPG :: Case départ :: Dossiers des personnages-
Sauter vers: