.
 

Grosse MAJ du forum en prévision prochainement !

 :: Case départ :: Dossiers des personnages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elisabeth Hellbulger at your service

avatar
Elisabeth Hellbulger
Personnage en cours de création !
Messages : 13
Date d'inscription : 19/03/2017
Age du personnage : 21 ans
Sexe du personnage : Féminin
Dragons possédés : Opyt, un terreur nocturne mâle de 27 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Mar - 23:18
Elisabeth Hellbulger



Identité

Prénom(s) : Elisabeth Mary Josephine
Nom(s) : Hellbulger
Âge et date
de naissance :
21 ans, le 05/04/96.

Statut : Célibataire
Occupation : Spécialiste sur les dragons (vétérinaire pour dragons à temps partiel)

Groupe : Vashjbeleg

Rang :Dragonniers en chefs

Dragon(s) : Opyt (expérience en Russe) Un terreur nocturne mâle de 27 ans.

Histoire
Cette jeune femme d'apparence sympathique cache un bien lourd secret, du genre détestable pour elle et pour toutes autres personnes  : ses parents sont  des chasseurs de dragons, de terribles chasseurs préférant leurs bien êtres à celui des dragons    et Elisabeth a donc été élevée dans cette ambiance. Ses parents lui promettaient un avenir florissant, ils lui apprenaient les rudiments de la chasse, les atouts et les faiblesses des reptiles… En peu de temps elle voua une véritable passion pour les dragons. Prête à tous pour assouvir la curiosité de leur fille d’amour, monsieur et madame Hellbulger apportait régulièrement les terreurs terribles invendables à Elisabeth qui testait ses différentes techniques de «   dressage   » et la réaction des bestioles aux différents poisons et composante. Il va sans dire que dès ses 16 ans elle fit ses premiers pas dans la chasse de dragon, et ces derniers ont été particulièrement prometteurs. Une jeune fille physiquement adorable mais avec un mental d’acier et un sang-froid à toute épreuve. Elle arrivait facilement à approcher les dragons et, une fois qu’ils étaient assez près d’elle, un peu de fleur de laurier rose et l’affaire était bouclée. Cette technique marchait aussi avec les dragonniers, une pauvre fille seule et perdue, les garçons laissaient leur dragon 30 secondes pour aller la voir et le pauvre perdait son lézard volant et n’avait le droit qu’à un sourire narquois de la brune. Elle était une des pire garce que cette terre pouvait abriter. Et, devant ses «  techniques  » de maîtrise de dragon aussi cruelle qu'efficace elle obtint rapidement le surnom sympathique de «  Bouchère  ». Elle ne torturait pas les dragons physiquement, mais les tests sur les drogues, les poisons... avait rapidement fait d'elle une des chasseuses les plus respectés de son groupe, sous le regard fier de ses parents.
Vers l’âge de ses 18 ans durant l’une de ses «  réquisition  » de dragon, elle chopa et garda pour elle un petit terreur nocturne. Il l’avait rapidement intriguée, il était adulte mais particulièrement petit et le plus étrange c’est qu’il l’avait suivi sans broncher alors qu’elle venait d’empoisonner un autre dragon juste devant ses yeux. Il n’avait jamais cherché à l’attaquer, il n’avait jamais bronché quand elle testait ses trucs sur lui. Elle lui donna un nom, Opyt, et commença doucement à cesser les expériences sur lui. Des heures qu’ils avaient passés à se regarder dans les yeux, chacun dans sa cage  : Opyt dans sa prison vitrée et Elisabeth dans celle de ses remords. Plus elle côtoyait cette petite boule d’écailles, plus elle se rendait compte de ses erreurs, de sa cruauté. Elle faisait ce qui lui semblait juste depuis des années, mais cette «  justice  » était plus une habitude, ses parents lui avaient appris ça et elle l’avait appliqué bêtement, au prix de toute considération morale. Elle avait volée des dragons, du bonheur pour les gens uniquement car on lui avait dit qu’il fallait le faire, que les dragons étaient des créatures stupides, inutiles, dangereuses… Et elle les avait crus.
Plus le temps passait, moins elle pouvait supporter de qu’elle faisait. Le regard des autres, son surnom, la vue des dragons en cage, ses souvenirs, ses parents, elle-même. La rencontre avec ce petit dragon avait changé sa vie, en quelques mois toute son existence avait été remise en question.
C’est ainsi, après plusieurs mois à subir sa vie, qu’elle prit une grande décision  : celle de libérer les dragons qu’elle avait dans ses cages. Le premier libéré fut Opyt, puis tous les autres. Malheureusement pour elle, sa magouille avait été rapidement repérée. Les chasseurs lui tombèrent dessus car elle n’avait absolument pas cherchée à se cacher des autres. La majorité des dragons qu’elle avait sous sa garde réussirent à s’enfuirent, dont Opyt, au grand soulagement de la jeune femme. Ses anciens collègues commençaient à l’interroger, d’abord doucement, puis avec plus d’agressivité jusqu’à l’arrivée de son père. Elisabeth refusait de parler, malgré les menaces, les supplications d’une explication. M.Hellbulger pris alors une décision qui lui fendit le cœur mais qu’il considérait comme nécessaire. La jeune femme fut allongée à même le sol, on lui retira une de ses bottes (sa botte droite) et son père sorti d’un tas de vieux matériel un barre de fer avec, au bout, le symbole des chasseurs de dragons. La barre fut chauffée et il entama de lui poser sur la plante du pied quand une petite furie noire et rougeâtre cracha une salve de feu sur Hellbulger. L’homme se frappa activement le dos pour retirer le début de flamme pendant que les chasseurs attrapèrent le dragon, sous le regard impuissant d’Elisabeth. Le père, furieux, somma d’enfermer le dragon et il pesta contre sa fille qui avait «  fomentée depuis le début cette attaque contre lui dans l’unique but de le tuer  ». Malgré les excuses de sa fille ainsi que ses explications –plus ou moins réelles- il entama ce qu’il avait prévu de faire à la base, et ainsi il puni sa fille à la manière des premiers chasseurs de dragons.
Elle avait été mise dans une cage à proximité de son dragon. Pour elle, il lui restait toute sa vie, mais lui… lui risquait de mourir et elle le savait. Elle décida donc de devenir une traitre. Quand l’occasion se présenta elle usa de ses charmes pour faire venir un des types qui la gardait et elle le mit hors d’état de nuire –résultat de nombreuses années d’entrainement au combat qu’elle avait subi dans son enfance- rapidement, elle s’occupa du système de sécurité de la cage d’Opyt et elle s’enfuit avec lui, aussi vite que son pied torturé le lui permettait. Elle prit le premier bateau en partance pour Vashjbeleg et elle disparue à travers la mer.
Elle arriva à bon port, épuisée, blessée, mais libre et avec son dragon. Elisabeth l’avait sauvé autant qu’il l’avait fait pour elle. Quand la brune posa un pied à terre, elle boitillait, elle était en larmes mais elle était enfin là. Son premier réflexe fut de chercher un endroit où se reposer, elle trouva un refuge et, grâce au peu de bijou qu’elle avait sur elle, elle put se payer un logement pour au moins 1 semaine. La brune décida donc de prendre sa vie en main. Elle balaya son passée d’un revers de la main et elle commença à travailler en tant que simple boulangère puis, avec son savoir sur la santé des dragons -savoir bien mal acquis mais tout de même utile- décida de soigner quelques dragons. Ce fut d’abord des consultations gratuites puis quelques personnes lui donnaient des pièces et enfin, avec les économies de ses deux jobs, elle décida de s’offrir un vrai logement. S’en suivit son inscription à l’académie de dragon –elle avait 20 ans- et elle comprit bien vite que ses remords envers les dragons créait en elle une telle tension qu’elle inspirait la crainte à ses braves bêtes. Résultat  : impossible pour elle de monter sur un dragon, avec certain il était même impossible pour elle de les approcher sans risquer de se faire mordre ou brûlée. Elle laissa vite tomber cette idée d’académie, préférant ne pas être une dragonnière mais juste une jeune femme qui soigne les dragons en échange d’un peu d’argent. Elle avait Opyt, il était heureux, ils étaient en sécurité et c’est tout ce qui importe pour elle à l’heure actuelle.
C’est ainsi qu’elle passa sa première année libre, paisiblement, soignant doucement les plaies du passée et vivant au jour le jour, en ayant toujours la crainte du retour de sa «  famille  ».


Caractère
Elisabeth est une jeune femme, passionnée. C’est le terme qui la définie le mieux. Elle a une passion dévorante pour les dragons et pour, généralement, tous ce qui lui résiste. Elle pourrait en parler pendant des heures. La brune n’est pas très sociale, elle a beaucoup de mal à parler aux gens, sans pour autant être timide, elle a du mal à établir le premier contact, de peur d’ennuyer les gens avec ses «     histoires     » ou qu’on lui reproche de «     sortir sa science     ». Une fois ce premier contact établi c’est une personne calme, sympathique, active et particulièrement compréhensive mais aussi très facilement irritable quand les gens ne vont dans le sens de la logique. Il lui arrive aussi d’être particulièrement agaçante car elle n’apprécie absolument pas qu’on lui refuse quelques choses et elle sait se montrer très persuasive (surtout très chiante) pour arriver à ses fins.
Elle déteste la violence gratuite et considère qu’on peut toujours discuter entre êtres civilisés, malgré cela il lui arrive d’avoir recours à la violence -ou du moins à l'autorité- quand la situation l’impose. Elle reste quelqu’un de très posée qui sait prendre des décisions en temps voulu et qui sait diriger et s’imposer quand la situation le demande. Elle déteste la vulgarité et ne prononce jamais aucunes injures, son «   insulte   » ultime étant «   arriéré   ».
Elle reste toujours très évasive sur son passée et déteste qu'on cherche à en savoir plus qu'elle n'en dit.




Quelques info's physique
En réalité Elisabeth à une très mauvaise vue, elle serait capable de confondre un Cauchemard monstrueux et un Gronk si elle n'a pas ses lentilles de contacts ou ses lunettes. Elle porte le plus souvent ses lentilles et c'est pour ça qu'elle porte des lunettes de protection quand elle vole (les rares fois où elle le fait), afin que le vent et les rayons lumineux ne lui fassent pas avoir mal aux yeux.
Elle a des cicatrices sur les bras et les mains, des petites marques de brûlures et de morsures.  Ainsi qu'une marque au fer rouge, la marque des chasseurs de dragon, sous son pied droit.


Ton dragon
Opyt est un gentil petit Terreur Nocturne, il est particulièrement calme et sociale. Il est considéré comme une crème parmi les dragons, il adore les humains et aime par-dessus tout être blottit dans la nuque, sous les cheveux, des personnes. Il est aussi curieux que sa dragonnière et il ne supporte pas qu’on ne s’occupe pas de lui ou qu’on n’écoute pas ce que sa dragonnière raconte. Il n’a pas peur des dragons plus grands que lui et, pour peu qu’Elisabeth ne soit pas en danger et soit avec lui, il écoute n’importe quel êtres humains. Il n'est pas très grand, même pour un Terreur Nocturne malgré le fait qu'il est déjà atteint sa taille adulte. Il est noir (comme la majorité des Terreurs Nocturnes) mais il possède des reflets rougeâtres et d’immenses yeux jaunes.

Fiche d'évolution du personnage


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HTTYD || RPG :: Case départ :: Dossiers des personnages-
Sauter vers: